CONSEIL DEPARTEMENTAL DE PODOR

BP 30, Podor Commune

+33 965 11 79

Lun - Ven: 8:00 - 17:00

Gestion communale des déchets ménagers

Activité 1 : la mise en place du système communal de gestion des déchets d’Aéré Lao

Le programme de gestion communale des déchets ménagers entrevoit la mise en place d’un service de nettoiement communal à Aéré Lao avec la construction des infrastructures, des équipements et le renforcement de capacité des acteurs. Le système de nettoiement en délégation de service a démarré en décembre 2016 et assure la collecte des ordures dans les cinq quartiers que comprend la commune (Barobé, Halybé, Cité Bara Tall, Hayrankobé, Darou Salam).

Sensibilisation

Au préalable du démarrage, il y’a eu un plan de communication qui vise à sensibiliser les populations par des bandes annonces au niveau des radios communautaires, des crieurs publics qui sillonnent la ville pour aviser les habitants sur le démarrage du système de GOM. Outre cela, il y’a eu des visites à domicile (VAD) pour échanger sur les avantages du système ainsi que l’importance du paiement des redevances mensuelles. Après la sensibilisation, il y’a eu une opération de mise à zéro qui consistent à enlever les déchets dans les dépôts sauvages et aux alentours des concessions.

Acquisition des équipements et construction d’infrastructures.

Les équipements octroyés au GIE Labal Aéré Lao concernent pour l’essentiel des matériels de conditionnement composés de poubelles réglementaires, de tamis, de masques de protection et de tenues. Il faut aussi noter la construction d’une écurie à proximité de la Mairie et une décharge protégée qui se situe à 1 km de la ville.

Tableau : La distribution des équipements et construction d’infrastructures

EquipementsNombre
Charrettes09
Ânes09
Brouettes14
Pelles40
Fourches45
Râteaux47
Poubelles1200
Tamis1200
Tenues pour collecteurs09
Bottes08
Gangs20
Masques de protection22
Décharge1
Ecurie1

Renforcement de capacité des acteurs du nettoiement

Avec l’appui de l’ARD,les membres du GIE Labal d’Aéré Lao ont subi de nombreuses séancesde renforcement de capacité sur la gestion administrative, de sauvegarde de la logistique, la maitrise et le contrôle des flux financiers. L’objectif des séances de renforcement était de mettre à niveau les acteurs et d’améliorer substantiellement la dynamique organisationnelle des membres du GIE de nettoiement pour une gestion efficace et durable du système de gestion des ordures ménagères.

Activité 2 : Le suivi et la mise en œuvre des projets GOM

Pour le suivi des projets communaux de gestion des ordures ménagères dans les communes de Mboumba et de Pété, des missions de suivi-évaluation participative et des réunions avec les GIE de nettoiement ont été organisées au courant de l’année 2016. L’objectif est de voir l’évolution des systèmes et les insuffisances en vue d’apporter des correctifs nécessaires. Les missions de terrain ont pour finalité l’amélioration du système de gestion des ordures ménagères par un contrôle de la régularité et de la conformité des instruments de mise en œuvre. En outre, elles permettaient aussi de voir l’évolution du système de GOM à travers des indicateurs :

  • L’évolution du taux de recouvrement qui permet un bon fonctionnement du système ;
  • La qualité et la fréquence de la collecte des ordures ;
  • La maitrise des recettes et des dépenses de fonctionnement.

Tableau : Situation financière des GIE de GOM de Mboumba et de Pété pour les mois d’octobre novembre et décembre 2016.

GIE Sénaré de PétéDésignationOctobreNovembreDécembre
Ménages recouvrés138 / 246158 / 246174 / 246
Recette184.650239.000261.750
Dépense124.650155.000164.300
Solde60.00084.00097.450
 
MboumbaDésignationOctobreNovembreDécembre
Ménages recouvrés340 / 440284 / 444322 / 444
Recette1.061.050988.050934.050
Dépense215.000215.000192.000
Solde846.050773.050742.050

Analyse et recommandations 

L’analyse des données statiques relatives à la gestion financière des GIE délégataires de service de nettoiement communaux révèle des fortunes diverses :

Le système de Pété a connu des difficultés liées aux léthargies du bureau et des conflits opposants des collecteurs à des ménages abonnés au système. Mais après des séances de renforcement et l’organisation d’une grande mobilisation sociale, il y’a eu un début de changement de comportement des populations et des acteurs du nettoiement. Les populations manifestent à nouveau un intérêt au système de gestion et il y’a eu un relèvement du taux de couverture de la redevance mensuelle. Toutefois, des efforts restent à faire dans le renforcement de capacités des acteurs du nettoiement et de l’organisation des visites à domicile pour inciter davantage les populations à payer les redevances mensuelles en vue de pérenniser le système.

Le service de nettoiement de MMboumba est un exemple de satisfaction tant du point de vue de la dynamique organisationnelle que sur le plan du recouvrement de la redevance mensuelle de la taxe de la gestion des ordures ménagères. A cela, il y’a aussi l’implication des autorités municipales qui font office de médiation en cas de refus de certains ménages à payer la redevance. En dépit de cette gestion acceptable, des missions de suivi et d’encadrement doivent être effectuées en vue de rendre plus performant et efficient le système de gestion des ordures ménagères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *